Le Cap Corse


Le regard de celui qui visite le Cap Corse est régulièrement attiré par la présence de ces bâtisses essentiellement situées à des emplacements privilégiés et généralement entourées d’un beau jardin.

C’est dans l’une de ces maisons, construite en 1871, située a l’extrémité nord du Cap Corse, à « A Rota », un des neuf hameaux de la commune d’Ersa, que Béatrice et Christophe vous accueilleront et mettront à votre disposition pour vos séjours, appartement et chambre d’hôtes.

Ersa est une commune de la Communauté des Communes du Cap Corse située aux confins du Cap Corse. Surnommé le « Finistère » de la Corse, le Cap Corse offre un paysage sauvage où vous pouvez savourer une agréable sensation d’isolement. Les neufs hameaux d’Ersa, surnommés villages de la forêt, permettent de circuler à travers le maquis de hameau en hameau. Ceux-ci offrent des richesses insoupçonnées : chapelles, tours génoises, tabernacles et peintures de style baroque, bergeries…

Les Capcorsins : des voyageurs

Le Cap Corse a une relation particulière avec la mer et ses rivages, même les plus lointains. L’histoire des maisons d’Américains s’inscrit dans cette tradition. Elles témoignent de ces voyages que les Capcorsins ont entrepris depuis le XVIe siècle vers des terres souvent inconnues.

Ces émigrants particulièrement aventureux et courageux allaient tenter leur chance et exporter leur savoir-faire dans le vaste monde, en particulier « aux Amériques ». Ils n’oubliaient jamais leur île, la Corse, à laquelle ils vouaient un indéfectible attachement.

Ils l’ont manifesté en contribuant avec générosité à la restauration de leur patrimoine, en construisant des mausolées et d’imposantes maisons qu’on appelle aujourd’hui « maisons d’Américains ».

Une faune et une flore préservées

La Fauvette mélodieuse : La fauvette mélodieuse

Deux acteurs principaux participent à cette sauvegarde : la pointe du Cap Corse ainsi que Le Conservatoire du Littoral.

On peut également découvrir ou redécouvrir une faune et une flore préservées : genévrier, myrte, arbousier, lavande sauvage, chêne vert, chêne liège… goéland d’Audouin, cormoran huppé, fauvette à tête noire, martinet, chouette effraie…

Le sentier des douaniers

Les marines de Barcaghju et de Tollare sont à mi-chemin du splendide sentier des douaniers qui longe la mer au long de la pointe nord de Macinaghju à Centuri.

.Une magnifique plage de sable fin

Elle fait face à la Giraglia, à l’extrémité la plus septentrionale de l’île.

La Giraglia

Rocher abrupt de serpentine verte. Exposée à tous les vents, c’est le Cap Horn de la corse… Elle marque le passage obligé pour tous les navires allant de la mer Méditerranée à la mer Tyrrhénienne. Son phare haut de 26 mètres est l’un des plus beaux et des plus puissants de Méditerranée. Sa construction décidée en 1838 dura dix ans. Son feu tournant est visible à 30 milles nautiques.

.La Serpentine du Cap Corse

.

Les noms et directions des vents en Corse:

1- A TRAMUNTANA ( TRAMONTANE)

Vent hivernal du Nord, froid et sec et souvent violent en longues rafales.

2- U GREGALE (GREC)
Vent tyrrhénien de Nord Est, froid et sec, mais humide en automne.

3- U LEVANTE ( LEVANT)
Vent d’Est très humide à l’origine de tempêtes et de fortes précipitations.

4- U SIROCCU (SIRROCO)
Vent saharien du Sud, fort, humide (pour le Sud de     l’Italie et en Corse) et chaud, chargé de sable.

5- U LIBECCIU ( LIBECCIO)
Vent de Sud Ouest et d’Ouest sur le Cap et la Balagne, violent, sec et doux en été, chargé d’humidité en hiver apportant de fortes précipitations.

6- U PONENTE ( PONANT)
Vent d’Ouest proche du Libecciu.

7- U MAESTRALE ( MISTRAL)
Vent de Nord Ouest de la vallée du Rhône, brusque et violent en toutes saisons, sec en été et humide en hiver.

Références bibliographiques :

  • Le Cap Corse inconnu, 18 promenades autour du Cap Corse, par M. Dubost et C. Frau.
  • Le guide Gallimard de la Haute Corse.
  • L’actualité de la pointeducapcorse.org
  • Les maisons d’Américains, par JC Liccia, C. Paoli et ME Nigaglion.